lifestyledéconnexionminimalisme
Pourquoi j'ai arrêté toutes les notifications
Conrad, le 10 octobre 2018
Je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier à le dire : nous sommes trop connectés.
Je regrette une époque que je n'ai jamais connu : celle où on s'envoyait du courrier et où on convenait de rendez-vous à l'avance pour se retrouver.
Aujourd'hui, il est quasiment exigé d'avoir un temps de réponse instantané. Vous ne répondez pas à votre téléphone ? C'est probablement qu'il vous est arrivé quelque chose de grave. On en vient même à "s'excuser de ne pas avoir répondu".
Un jour, j'ai pris conscience du stress que çe créait en moi, et j'ai dit "stop".

Le premier tri : les notifications des robots

Il y a quelques temps, j'ai été surpris par l'écran de configuration des notifications d'un ami. Je n'y avais jamais prêté attention, mais elles étaient quasiment toutes désactivées. L'explication était simple, il supprimait par défaut les notifications qui n'étaient pas émise par un humain. Pas bête !

Le second tri, plus épineux : les emails

C'est fou tout ce qui passe par email aujourd'hui. Des dernières collections de votre boutique préférée jusqu'à votre facture d'électricité, tout y passe ! Entre tous ces messages générés par des robots (pilotés par des humains certes, mais des robots tout de même), il y a aussi des humains, parfois même certains à qui on tient !
Du coup on s'inflige une réactivité élevée quand dans la plupart des cas c'est inutile. Combien de fois allez-vous voir vos emails par jour ? Combien de temps ça vous prend à chaque fois ?
Bon, il y a tout de même des dévelopeurs malins, notamment dans une petite boîte nommée "Google" qui fait du beau travail. En échange de la revente de votre profil de consommateur créé grâce à l'analyse de vos emails, vous pouvez bénéficier d'un tri de haute qualité de vos emails. Je ne le cache pas, j'ai choisi cette option depuis longtemps.

Pas si épineux que ça en réalité

J'ai vite compris qu'en réalité, les urgences par email ça n'existe pas. Oh bien sûr, on peut croire que ça existe et donc être constamment sur le qui-vive. Mais en réalité le monde ne va pas s'arrêter de tourner si vous détournez le regard quelques heures ou quelques jours d'affilée. C'est un choix. Moi je fais le choix de ne pas subir cette pression inutile. Une urgence se déclare ? Je serai au courant bien assez tôt...

Je pratique désormais l'asynchronisme contemporain

Sans toutes ces notifications poussées vers moi, j'ai repris le contrôle des moments où je consulte mon email et regarde mon smartphone. Je n'ai plus de petite lumière qui s'allume pour me prévenir d'un nouveau message. Je n'ai plus de bruit parasite qui me sorte de ma concentration.
Les points négatifs ? Aucun pour le moment, ce n'est que du bonheur.
Et vous, vous continuez à être interrompu toutes les heures pour des choses absolument pas urgentes ? Qu'est-ce que vous attendez ?